a_day_1_compassionLa compassion ou compatir, c’est le fait de partager les souffrances d’autrui ou plus exactement, c’est lorsque nous souffrons de voir les autres souffrir. C’est un sentiment très profond qui fonctionne un peu comme un effet boomerang, une personne reçoit un coup et vous aussi, vous recevez un coup, cette personne souffre et vous aussi vous souffrez. 

 

 

La vue de cette souffrance est insupportable à tel point que vous ne pouvez regarder sans rien faire.

Cette souffrance est tellement insupportable que cela créé en vous une émotion et vous pousse à l’action.

 « Aie pitié de nous, Seigneur Fils de David ! » «ému de compassion, Jésus toucha leurs yeux ; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent » Mathieu 20 : 34.

 Jésus ayant entendu le cri de ces hommes qui étaient aveugles et qui lui demandaient secours fut ému de compassion, il ne pouvait pas les laisser dans cet état alors il les a guéris !

 

Dans la Bible, la pitié a le même sens que la compassion. Dans l’exemple cité ci-dessus, les aveugles ont fait appel à la compassion de Dieu en lui demandant d’avoir pitié d’eux mais pour Jésus, il n’y avait pas de différence entre les deux.

En revanche, pour les hommes, la pitié prend bien souvent des proportions qui n’ont rien avoir avec la compassion. La pitié implique trop souvent un sentiment de supériorité ou de condescendance de la part de celui qui la ressent, une certaine humiliation pour celui qui en est l'objet. Et j’ai envie de vous dire que pour moi, la pitié est charnelle et la compassion spirituelle, qui vous vient du Saint Esprit.

Alors de ce fait, il y a une différence entre la compassion et la pitié. Les hommes disent à Dieu « Seigneur aie pitié de nous » et il est ému de compassion. La compassion nous pousse à l’action, à apporter une solution.  Mais vous pouvez avoir pitié d’une personne sans pour autant lui venir en aide, c’est aussi ça la différence. Jésus Christ est le chemin, la vérité et la vie, il est le modèle que nous devons suivre.

Comme Jésus, soyons émus de compassion face à la souffrance d’un homme ou d’une femme et faisons quelque chose pour eux !


Tania. M