Femmes de Valeur Magazine

09 mai 2010

Nous ne sommes pas stériles

 

enceinte_noireLorsque Dieu nous a créé, il nous a ordonné d’être fécond (Genèse 1 : 26-27). Dieu nous a donc créé capable de produire, de porter du fruits, d’avoir des enfants tant physiques que spirituels.  La bible qui est la parole de Dieu nous dit, que lorsque nous écoutons et marchons en conformité avec sa parole, la stérilité ne peut être notre partage (Deutéronome 7 : 11-14). Et lorsque nous le servons, ni la stérilité ni l’avortement ne peuvent nous atteindre (Exode 23 : 24-25).

La stérilité, c’est l’incapacité de produire, de donner vie à quoique ce soit, et l’avortement, c’est quand par exemple, on commence un projet mais ce dernier s’arrête en cours et n’arrive pas à maturité ; Cela peut être un projet d’entreprise ou un enfant ( fausse couche).

 Notre Dieu est un Dieu qui donne la vie. Mais il peut, pour une raison qui lui ait souveraine, fermer pour un temps le sein d’une femme et l’ouvrir au temps opportun (Esaie 66 : 9 ; Genèse 29 : 31-35 et Genèse 30 : 1-23). Et quand Dieu veut agir, personne ne peut s’opposer à sa Volonté. Dieu peut permettre certaines situations pour nous éprouver et faire éclater Sa Gloire.

Lorsque nous acceptons Jésus Christ comme Sauveur et Seigneur personnelle, nous devenons filles de Dieu, nous recevons la vie Eternelle et la vie de Dieu par son Esprit vient habiter en nous. Et le SAINT-ESPRIT qui est un Esprit de vie vient redonner vie à tout ce qui était « mort » (spirituellement) en nous. Lorsque nous nous laissons conduire par Lui, nous expérimentons la plénitude de Dieu dans tous les domaines de nos vies.

femme_triste

Tout ce qui a pu être dit nous concernant ou tout ce que nous avons pu faire auparavant, lorsque nous n’appartenions pas encore à Dieu devient du domaine du passé car toutes choses dans notre vie deviennent nouvelles ( 2 Corinthiens 5,17).

Saisissez-vous  des promesses de Dieu et refusez d’écouter les mensonges du diable ; Nous sommes fécondes à tout point de vue et nous devons proclamer les promesses de Dieu dans nos vies. Et même si le médecin déclare qu’il n y plus rien à faire pour votre cas, sachez que vous servez un Dieu Puissant à qui rien n’est impossible (Genèse 18,13-14) il est capable de redonner vie à un sein déclaré stérile par les hommes.

enceinteMarchez en conformité avec la parole de Dieu dans l’obéissance et la mise en pratique de ces recommandations, restez dans une attitude de confiance, d’espérance, d’attente vis-à-vis de ses promesses et persévérez dans le service pour l’œuvre de Dieu et la prière (Exode 23,25-26).


 

 

 

Mot d’encouragement : Dans les moments de prière, soyez attentives à la voix de  Dieu, et lorsque vous recevez une parole de sa part sur le sujet, saisissez cette parole de tout votre cœur, proclamez là et vivez avec elle, posez des actes conformément à la parole que vous avez reçue, persévérez, ne vous relâcher pas (Hébreux 6, 11-15 ; Hébreux 10,35-38). En agissant ainsi vous êtes entrain de manifester votre foi en Dieu et vous expérimenterez alors le miracle de Dieu car la parole qui sort de la bouche de Dieu ne reviens jamais à lui sans effet et  sans avoir accompli ce pourquoi elle a été envoyée (Esaie 55, 9-12 ; Jérémie 1,12). Demeurez fidèle dans le service dans son œuvre.

 Lisette. B

 

Posté par femmes2valeur à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les 3 dimensions de la parole

1 – La connaissance

Pour connaître la parole de Dieu (la Bible), il faut premièrement la lire : l’ancien et le nouveau testament et ensuite il faut la retenir. Il faut être capable de citer un verset mais également sa référence. Exemple : La Bible dit dans le nouveau testament dans l’évangile de Jean au chapitre 3 au verset 16 (Jean 3 : 16) que Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle.

 

2 – La compréhension

Lorsque nous connaissons la parole, il faut ensuite la comprendre car nous pouvons la lire ou l’écouter sans forcément la comprendre. Si vous êtes sur la route et que vous entendez la sirène d’une ambulance, vous l’entendez mais vous ne savez peut être pas qu’il faut lui céder le passage. De la même manière, vous pouvez lire ou écouter la parole sans la comprendre. Pour comprendre la parole de Dieu, il faut l’étudier et la méditer. Et plus vous développez votre relation personnelle avec Dieu dans la prière et plus son esprit (le Saint Esprit) vous révèle sa parole pour vous permettre de la comprendre. Dieu a également donné à l’église les ministères (apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs) pour nous aider à comprendre sa parole (Ephésiens 4 : 11).

 

3 – La mise en pratique

La finalité, c’est de mettre en pratique la parole de Dieu. Ce n’est qu’à cette condition qu’elle aura de réels effets dans nos vies. La connaissance et la compréhension nous feront du bien car la Bible dit que vous connaîtrez la vérité et elle vous affranchira (Jean 8 : 32). Mais comme le dit l’épître de Jacques (Jacques 1 : 22) « mettez en pratique la parole » « car si quelqu’un écoute la parole sans la mettre en pratique il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui après s’être regardé, s’en va et oublie aussitôt comment il était. ». Autrement dit, si vous écoutez sans mettre en pratique c’est comme si vous n’aviez rien fait !

 

Tania. M

Posté par femmes2valeur à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2010

Déco: Redonner vie à votre intérieur

 

Une nouvelle saison rime généralement avec nouvelle dimension, nouvelles opportunités, nouvelle façon d’aborder ou de voir les choses et tout cela peut se traduire par des changements aussi bien en nous, que pour notre environnement.


deco

 

Avec l’arrivée de l’été, saison de soleil, de gaîté, de vacances, de repos, pourquoi ne pas changer les couleurs de votre intérieur et réaménager certaines pièces de la maison (séjour, cuisine, salle de bain, chambre à coucher…).

 

Les accessoires sur lesquelles vous pouvez jouer peuvent être : Les meubles, les rideaux, housses, coussins, nappes, linges de maison, vaisselle.

Au niveau choix de coloris, optez pour un nouveau thème en tenant compte de la couleur de vos murs et aussi de vos meubles. Des couleurs fraîches telles que turquoise,  vert, orange, vert anis que vous pouvez associer au blanc, marron, ou à d’autres teintes naturelles ( sable, beige…).

En fonction des pièces, nous vous suggérons les astuces suivantes :

       Le séjour


En utilisant une ou deux des coloris évoqués en tenant compte bien sûr de la couleur de vos murs, vous pouvez agencer la couleur des housses, des coussins de votre canapé, avec celle des housses des chaises de la table à manger et celle des rideaux. Optez pour un rideau fleuri, avec des motifs en forme de feuilles par exemple.

Vous pouvez également rajouter en fonction de l’espace de votre séjour, une ou deux plantes et /ou un pot de fleurs artificielles ou le contenu d’un pot « pourri » parfumé,  que vous pouvez poser sur votre table basse. Une corbeille contenant des fruits de saison ou des fruits exotiques peut être posée sur la table à manger.

Changer l’emplacement des meubles,enlever les meubles ou les accessoires qui semblent encombrant donne aussi une impression de changement, de nouveauté.


       Cuisine 

En plus d’envisager le réaménagement de cette pièce, vous pouvez également optez pour l’achat, si possible d’une vaisselle.

Ou sinon, vous pouvez jouer sur les couverts, des nappes et des serviettes aux coloris plus ensoleillés. A la place des nappes, vous pouvez vous procurer de jolis sets de table.


       Salle de bain

Pour cette pièce, optez pour des accessoires aux coloris qui rappellent un peu le bord de mer (bleu turquoise, bleu océan) ; vous pouvez soit repeindre une partie de la pièce, soit rajouter des stickers sous forme de galets, poissons, étoiles de mer oursins ou autre… sur les carreaux


       Chambre à coucher

Décorer une chambre est souvent un casse-tête pour de nombreuses femmes, mais il suffit quelquefois de changer les parures de lit, deux à trois fois par semaine.

Vous pouvez également agencer les rideaux de cette pièce à la couleur de la parure de lit. Et optez plutôt pour les parures que sur des draps seuls, car cela rend une pièce harmonieuse. Pour les coloris, optez pour des motifs : hibiscus, Lys, œillet, azalée ; ce sont des fleurs qui  riment avec fraîcheur, bonne humeur, un air printanier souffle sur la chambre pour une décoration très charme.

Côté étoffe, optez pour un mélange naturel de lin et de coton pour habiller la chambre de fraîcheur et de douceur. Tout cela contribue à  rendre la chambre plus agréable à vivre, créant ainsi une ambiance chaleureuse, une pièce où l’on se sent bien.

Aubierge.S

Posté par femmes2valeur à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Témoignage : la prière a changé ma vie

 

t_moignage Je me nomme sœur Panelle Ghoyt, j’ai 25 ans et je suis la mère d’un petit garçon de 3 ans. Le Seigneur m’a fait grâce de naître d’une mère croyante.

 

 

 

J’ai rencontré personnellement le Seigneur à l’âge de 17 ans, à cette époque j’étais encore en Afrique au Congo Brazzaville. 

5 mois après ma nouvelle vie en Christ, j’ai perdu ma mère alors qu’elle n’avait que 36 ans, j’étais sa fille unique, elle était tout pour moi, mon ami et ma confidente.

Le choc était tellement énorme que j’en ai abandonné ma foi. Je ne comprenais pas pourquoi Dieu avait permis cela.

La même année, 4 mois après sa mort, j’ai rejoint mon oncle en France pour poursuivre mes études.

C’était très dur pour moi de persévérer dans la prière car j’étais la seule à prier dans la famille.


Ma vie a complètement basculé à l’age de 20 ans à cause des mes fréquentations. J’ai commencé à vivre dans la débauche passant d’une relation à une autre, je ne respectais plus rien, je me détruisais sans le savoir, je n’avais plus de logique et aucune limite.

A 21 ans, je me suis retrouvée enceinte alors que je préparais mes examens de fin d’année. Plus rien n’allait dans ma vie, c’était l’échec à l’école. Je ne m’entendais plus avec mes parents alors j’ai quitté la maison de mon oncle.

Mais par la grâce de Dieu, je me suis écartée peu à eu peu de mes mauvaises fréquentations et j’ai pris la décision de changer de vie.


C’était très dur, car je n’arrivais pas à trouver de travail, la culpabilité me rongeait et j’étais seule dans mon combat. Je ne voulais plus faire le mal. Je faisais ce que je n’aimais pas et je n’arrivais pas à faire le bien que mon cœur désirait. J’ai réalisé au plus profond de moi, que quelque chose me manquait, comme si mon âme m’avait été volé.

Je suis passée par des moments très difficiles. Je me souviens que pendant 4 jours, je n’avais rien à manger à donner à mon fils, alors j’ai attendu la fin du marché pour aller ramasser les restes de fruits pour le nourrir.

Jusqu’aujourd’hui, je me demande comment j’ai fait pour supporter de telles situations. J’ai demeuré dans la recherche d’emploi et je me suis souvenue de Dieu, mon cœur le cherchait.


Je priais chez moi et un jour j’ai décidé d’adresser une prière à mon Dieu (Abba Père). Je lui ai dit « Seigneur Jésus je reconnais le mal que je t’ai fait, je veux changer ma vie, me donner corps et âme à toi, car il est écrit que tu es le rémunérateur de ceux qui te cherche, je veux voir ta gloire dans ma vie car j’ai passé une alliance avec toi lors de mon baptême.

Je veux te suivre et faire ta volonté. Je veux que tu me conduises vers une petite église pour que je puisse m’intégrer et persévérer dans ta parole » 1 an après avoir fait cette prière, Dieu m’a exaucé !


J’ai rencontré le pasteur Moshé Mahoungoud par hasard à la gare St Lazare en décembre 2008. Il m’a invité plusieurs fois à l’église et un jour j’ai pris la décision d’y aller. Je me suis retrouvée dans l’église de mes prières. Ce dimanche le thème prêché était « le relèvement par la grâce » et j’ai été touché par le message surtout au moment où il parlait de la femme adultère, je me suis sentie concernée comme s’il s’agissait de ma vie et j’ai commencé à pleurer sans le vouloir mes larmes coulaient, je ne pouvais pas m’arrêter.

En écoutant ce message, j’ai vraiment décidé avec l’aide de Dieu de changer ma vie, en faisant un pas vers lui, c’était le pas de la repentance. J’ai commencé à jeûner et à prier, je priais sans cesse, je voulais vraiment voir sa face et entrer en profondeur dans sa parole.


Dieu m’a sauvé de la mort, il m’a déchargé de mon lourd fardeau, il m’a restauré, m’a donné la paix et de l’amour par sa grâce. Les hommes de ce monde m’ont donné de l’amour mais l’amour du très haut est incomparable. Je mes suis approchée de lui avec sincérité de cœur, je l’ai invoqué et il m’a montré des choses cachées, des choses que j’ignorai.

Mes biens aimés, Dieu est bon « quiconque invoque son nom est réellement sauvé », il faut juste le croire donc avoir foi en lui, vous laisser guider et vous verrez sa main dans votre vie.

Le chemin est long certes mais ce qui compte, c’est la façon dont vous le cherchez et cela dépend aussi de la disposition de votre cœur à recevoir sa parole.


C’est en méditant la parole de Dieu qu’on acquiert la sagesse et que l’on est édifié.

« Que la gloire te revienne, mon Dieu d’amour »

Tout est possible à celui croit. AMEN

Panelle Ghoyt

 

Posté par femmes2valeur à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Compassion, pitié, y a-t-il une différence ?

 

a_day_1_compassionLa compassion ou compatir, c’est le fait de partager les souffrances d’autrui ou plus exactement, c’est lorsque nous souffrons de voir les autres souffrir. C’est un sentiment très profond qui fonctionne un peu comme un effet boomerang, une personne reçoit un coup et vous aussi, vous recevez un coup, cette personne souffre et vous aussi vous souffrez. 

 

 

La vue de cette souffrance est insupportable à tel point que vous ne pouvez regarder sans rien faire.

Cette souffrance est tellement insupportable que cela créé en vous une émotion et vous pousse à l’action.

 « Aie pitié de nous, Seigneur Fils de David ! » «ému de compassion, Jésus toucha leurs yeux ; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent » Mathieu 20 : 34.

 Jésus ayant entendu le cri de ces hommes qui étaient aveugles et qui lui demandaient secours fut ému de compassion, il ne pouvait pas les laisser dans cet état alors il les a guéris !

 

Dans la Bible, la pitié a le même sens que la compassion. Dans l’exemple cité ci-dessus, les aveugles ont fait appel à la compassion de Dieu en lui demandant d’avoir pitié d’eux mais pour Jésus, il n’y avait pas de différence entre les deux.

En revanche, pour les hommes, la pitié prend bien souvent des proportions qui n’ont rien avoir avec la compassion. La pitié implique trop souvent un sentiment de supériorité ou de condescendance de la part de celui qui la ressent, une certaine humiliation pour celui qui en est l'objet. Et j’ai envie de vous dire que pour moi, la pitié est charnelle et la compassion spirituelle, qui vous vient du Saint Esprit.

Alors de ce fait, il y a une différence entre la compassion et la pitié. Les hommes disent à Dieu « Seigneur aie pitié de nous » et il est ému de compassion. La compassion nous pousse à l’action, à apporter une solution.  Mais vous pouvez avoir pitié d’une personne sans pour autant lui venir en aide, c’est aussi ça la différence. Jésus Christ est le chemin, la vérité et la vie, il est le modèle que nous devons suivre.

Comme Jésus, soyons émus de compassion face à la souffrance d’un homme ou d’une femme et faisons quelque chose pour eux !


Tania. M

 

Posté par femmes2valeur à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



10 août 2009

Blanche Tudilu, la voix d'un Ange

Posté par femmes2valeur à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le rôle de la femme dans le couple

Dieu a créé l’homme et la femme le même jour (Genèse 1 : 26-27), ils ont la même valeur spirituelle mais chacun a un rôle et une place bien spécifique. Dieu a placé l’homme en position de tête, de chef de famille et la femme en position d’aide, de soutien auprès de son mari.

Dans le couple, la femme est appelée à être soumise à son époux comme elle l’est au Seigneur (Ephésiens 5,22). Le mot soumission est souvent mal compris et mal utilisé. En fait, être soumise, c’est être sous la couverture, protection, responsabilité de son mari en vue de l’accomplissement de la mission que Dieu leur a confié. Dans cette relation, la femme n’est ni écrasée ni piétinée, bien au contraire, elle garde toute son identité et toute sa valeur devant Dieu. L’homme est le chef de famille, lui-même soumis au Seigneur, nourrit, protége et couvre sa femme et ses enfants. La femme à ses côtés, l’aide, le soutien, l’encourage avec le respect et l’honneur qui lui est dû. (Colossiens 3,23).

 

Prenez soin de votre mari

Vous pouvez aider votre mari en prenant soin de lui, en lui préparant ses plats préférés, en faisant attention à sa ligne, sa tenue vestimentaire, en lui témoignant votre amour par des mots doux mais également par des actes notamment en veillant à avoir des relations intimes régulières (verset).

En tant qu’aide, vous êtes aussi la première intercesseuse de votre mari, ayez un temps personnel dans la prière pour lui et ayez également des temps de prière en couple.

 

Soyez sa confidente et une femme de paix

Vous pouvez également aider votre mari en étant sa meilleure amie, sa confidente de sorte qu’il puisse facilement se confier à vous. En le soutenant, quand il traverse des moments difficiles, en étant à son écoute, sans forcement chercher à faire des commentaires sur le champs, en lui apportant des paroles d’encouragements, en lui rappelant ces anciennes victoires, cela lui donne de la force et l’énergie pour mieux affronter la situation présente, en soulignant aussi qu’il est capable de faire face à ce nouveau défi.

Une femme doit rechercher la paix en tout temps avec son mari, elle doit lui parler avec douceur et avoir des paroles aimables afin que les rapports entre les deux soient toujours bons et que le climat dans la maison soit toujours paisible. (Romains 12,18 et Romains 14,19 et 1Pierre 3, 10-11).

 

N’hésitez pas à faire le premier pas

En cas de dispute, ce sont des choses qui arrivent, n’hésitez pas à faire le premier pas. C’est souvent perçu comme un acte de faiblesse, alors que c’est un acte de grandeur et d’amour. Dieu n’a pas hésité à le faire avec Adam : Après qu’ils aient péché, Eve et lui se sont cachés et Dieu qui sait et qui voit toutes choses, savait donc exactement ce qu’ils avaient fait et où ils étaient cachés. Dieu a fait le premier pas en allant vers eux et a appelé Adam (car responsable du couple). Si Dieu l’a fait, à combien plus forte raison, nous les uns envers les autres. En agissant ainsi, non seulement vous ramener la paix, mais vous fermez la porte aux plans de divisions du diable et cela va faire que même votre époux sera touché par cet acte et cela va davantage vous rapprocher. Ne soyez pas de ces femmes qui aiment les querelles, au contraire, fuyez les et rechercher plutôt la paix car les querelles font fuir les hommes. (Prov. 25,24, Proverbes 21,19)

Que Dieu soit au centre de votre couple

En mettant en pratique ces principes et tous les autres qui sont dans la bible, le femme contribue ainsi à créer un climat d’harmonie dans le couple et favorise l’unité et la complicité entre son époux et elle. Cela est une force pour le couple. En associant Dieu à tout ceci, le couple devient comme une corde à trois fils que personne et rien ne peut rompre. (Ecclésiaste 4,9-12) et quand le mari et la femme vivent dans une telle harmonie, lorsqu’ils se mettent d’accord pour présenter un sujet à Dieu, cela leur ai accordé car rien ne vient faire obstacle à leur prière. ( Mathieu 18,19 ; 1pierre 3,1-7) et Dieu est ainsi Glorifié.

 

Lisette. B

Posté par femmes2valeur à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La femme de Valeur est une femme qui travaille, démonstration …

woman_boss      

10 versets sur 22 soit 45% des versets qui définissent la femme de valeur font référence au travail.

45% mesdames, c’est la part des charges patronales en France. Eh oui, sachez qu’avant d’agir la foi parle. Commencez à parler comme une chef d’entreprise !  should_women_be_bosses

 

Elle se procure de la laine et du lin, Et travaille d’une main joyeuse.

Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin.

Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, Et elle donne la nourriture à sa maison Et la tâche à ses servantes.

Elle pense à un champ, et elle l’acquiert ; Du fruit de son travail elle plante une vigne.

Elle ceint de force ses reins, Et elle affermit ses bras.

Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ; Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit.

Elle met la main à la quenouille, Et ses doigts tiennent le fuseau.

Elle se fait des couvertures, Elle a des vêtements de fin lin et de pourpre.

Elle fait des chemises, et les vend, Et elle livre des ceintures au marchand.

Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, Et elle ne mange pas le pain de paresse.

 

Tania. M

Posté par femmes2valeur à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2009

LA BIBLE EN PRATIQUE : le livre de vie

Le mot bible vient du grec Biblia qui signifie « livres ».

bibleLa Bible est le livre qui contient la parole de Dieu. Sa particularité c’est que  c’est un livre qui se lit tous les jours et qui ne sert pas d’ornement à nos bibliothèques. C’est le livre qui donne la vie, qui a la réponse à toutes nos questions et qui a la solution à tous nos problèmes. c’est le livre que nous devrions lire tout au long de notre existence, du lundi au vendredi, de janvier à décembre. 

C’est le livre que tout homme devrait avoir lu au moins une fois dans sa vie. C’est le livre que tout chrétien doit avoir chez lui, il devrait même y avoir une pour chaque membre de la famille. Et pour nous les femmes qui ont accepté Jésus Christ comme sauveur et seigneur personnel, pourquoi ne pas en avoir une dans nos sacs ?

Cela me fait penser au début de ma conversion. Je prenais les transports en commun pour aller travailler. J’avais ma bible dans mon sac, mais j’étais gênée de la sortir pour la lire parce que je me souciais de ce que les gens allaient penser.

Mais la Bible dit que si nous avons honte de Jésus, lui aussi aura honte de nous. Un jour, j’ai donc pris la décision de lire ma Bible en me disant : « peu importe ce qu’ils penseront, peu importe la tête qu’ils feront en me voyant lire ma Bible, je la lirai »

Ce fameux jour, en descendant du train, une femme est venue me voir et m’a dit qu’elle traversait des moments difficiles mais que le fait de me voir lire ma Bible lui avait remonté le moral. Elle était chrétienne mais s’était éloignée de Dieu et ma Bible lui a rappelé que Dieu existe et qu’il est la solution à ses problèmes.

Le lendemain, j’ai de nouveau lu ma Bible et cette fois-ci, c’est un homme qui est venu me voir à la sortie du train pour me dire que je lisais le meilleur livre du monde. Au travers de ces 2 personnes, Dieu me confirmait que j’avais pris la bonne décision.

La Bible c’est le meilleur livre du monde ! Méditons le jour et nuit, c’est ainsi que nous aurons du succès dans tout ce que nous entreprenons (Josué 1 : 8).

Avis à toutes les femmes qui prennent les transports en commun : n’ayez pas honte, sortez vos bibles de vos sacs !

 

Bon à savoir !

La Bible est le 1er livre qui a été imprimé par l’imprimerie « Gutenberg » la 1ère librairie européenne. A ce jour, elle est traduite en 2 454 langues. On estime à près de 40 millions le nombre de bibles distribuées chaque année dont 280 000 en France. D’après une étude réalisée en 2008, 75% des américains, 38% des Polonais et 21% des Français déclarent avoir lu au moins un passage de la Bible au cours de l’année passée. Plus de la moitié des Français ne possèdent pas de Bible chez eux contre 15% des Polonais et 7% des Américains.

 

Tania. M

Posté par femmes2valeur à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2009

La cuisine d’Esther

Que désires-tu ? Quand ce serait la moitié du royaume, tu l’obtiendras » ça ce sont les effets de la cuisine d’Esther ! (Esther 5 : 6-7)

Une bonne cuisine peut changer l’atmosphère, peut être la solution à un problème.

Pour un bon repas entre amis, en famille, en couple, opter pour la cuisine d’Esther, une cuisine qui fait la différence !

Découvrez notre menu « FRAIS » de l’été, à vos fourneaux mesdames !

ENTREE

Barquettes de concombre à la mousse de saumon fumé

saumon_concombre

Voici une entrée très facile à réaliser et qui en entrée très facile à réaliser et qui en jette…Et en plus, c’est bon !

Pour 8 personnes

  • 2 concombres

  • 10 tranches de saumon fumé

  • 300 g de fromage frais (type Saint-Moret)

  • 2 citrons confits (ou 2 citrons)

  • 4 brins de coriandre fraîche

Si les citrons sont confits, les couper en tout petits cubes. Si ce sont des citrons classiques, les presser. Couper 8 tranches de saumon fumé en grosses lanières, les mettre dans le mixeur avec le fromage frais. Mixer jusqu’à obtenir une pâte lisse. Mélanger avec les dés de citron confit ou le jus de citron. Couper 2 tranches de saumon en fines lanières. Retirer les extrémités des concombres en les coupant. Fendre les concombres en 2 dans la longueur, puis dans la largeur. Peler les 8 morceaux identiques ainsi obtenus. Les creuser ensuite avec une cuillère pour retirer les graines et faire des barquettes. Remplir les barquettes de mousse de saumon, décorer avec les lanières de saumon fumé. Au moment de servir, laver et sécher les herbes et les disposer sur les barquettes.

PLAT AVEC CRUSTACES

Crevettes au lait de coco et au curry

currycrevette

Le lait de coco, c’est drôlement pratique pour cuire le poisson et les crustacés : ils en deviennent tout doux et parfumés. Le seul truc à savoir, c’est qu’on ne doit pas couvrir un récipient où mijote à petits bouillons du lait de coco, sinon il a tendance à cailler. Ici, pas le temps de le faire cailler, c’est une recette très rapide et inratable. L’idéal est de servir ce plat avec du riz basmati.

Pour 2 personnes

  • 300 g de grosses crevettes roses déjà cuites (soit entre 15 et 20 crevettes), fraîches ou surgelées

  • ½ citron vert (sinon jaune)

  • 10 cl de lait de coco

  • 1 c. à c. de curry en poudre

  • 15 feuilles de coriandre ou 10 brins de ciboulette ou 15 feuilles de cerfeuil

La veille, si les crevettes sont surgelées, les sortir du congélateur et les mettre dans un saladier au réfrigérateur (ou lire sur l’emballage les instructions pour les décongeler rapidement le lendemain). Le jour même, décortiquer délicatement les crevettes avec les doigts, en relevant la tête et la queue et en retirant la carapace. Presser le demi-citron et verser 1 c. à s. de jus dans un bol. Ajouter dans le bol le lait de coco et le curry et mélanger. Préparer les feuilles de coriandre en les enlevant de la tige. Les rincer et les sécher. Quand elle bout (ça fait des grosses bulles), baisser le feu à feu moyen et mettre les crevettes. Laisser cuire environ 6 min. La sauce doit faire des petits bouillons. Sortir les assiettes. Répartir la moitié des crevettes sur chaque assiette, napper de sauce et décorer de feuilles de coriandre.

PLAT AVEC VIANDE

Nyama Choma

nyama_choma2matoke

Plat national au Kenya, ce menu est composé de viande grillée au barbecue, découpée en petits morceaux et servie accompagnée de MATOKE ( à base de bananes vertes, pommes de terre, oignons et tomates)

Ingrédients :

1 à 1,5 kg de côtes courtes de bœuf ou de viande à griller

2 gousses d’ail hachées

jus de citrons

1 cuillérée à café de poudre de curry

1 cuillérée à café de turmeric

1 cuillérée à café de coriandre

2 cuillérée à café de paprika

_1 cuillérée à café de sel

_1 cuillérée à café de poivre noir

Préparation :

Ecrasez l’ail et mélangez- le au jus de citron et aux épices dans un grand plat en verre.

Ajoutez la viande. Remuez pour bien enduire la viande de la marinade. Laissez marinez au moins  une heure.

Faites griller la viande de la marinade. Laissez marinez  encore une heure. Faites griller la viande au barbecue ou au grill du four chaud.

DESSERT

Cheesecake au citron sans cuisson

cheesecake_citron_

Frais, moelleux, onctueux, crémeux, miam… A faire la veille impérativement

Pour 6 à 8 personnes

200 g de biscuits secs (speculos ou bastogne)

1 boîte de fromage frais type St Morêt

2 yaourts nature

15 cl de crème liquide bien froide

2 petits citrons

2 feuilles de gélatine

80g de beurre

120g de sucre

Faire ramollir les feuilles de gélatine à plat au fond d’une assiette creuse, recouvertes d’eau froide. Prélevez le zeste des citrons. Faire fondre le beurre au micro-ondes. Réduire en miettes les gâteaux secs. Leur incorporer le beurre et le zeste puis tasser le mélange au fond d’un moule à bord haut. Pressez les citrons. Egoutter la gélatine et la déposer dans un petit bol. La recouvrir du jus des citrons et placer le bol pendant quelques instants au micro-ondes (ou sur le feu dans une petite casserole) pour la dissoudre. Mélangez les yaourts et le fromage frais dans une jatte. Par ailleurs, monter la crème liquide en crème fouettée puis l’incorporer délicatement. Ajouter le jus de citron, le sucre et la gélatine dissoute. Bien mélanger puis verser sur la base de biscuits écrasés

Aubierge. S

Posté par femmes2valeur à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »